Nouvelle adresse teamspeak

Merci de vous connecter sur ts3.arma-rp.syswall.fr:9987 , pensez à valider votre IP sur syswall.

Vennez vous faire connaitre ici !
# 2 # 1
Avatar du membre
par Lewis Clinton
#6258
Bonsoir, je poste aujourd'hui la présentation roleplay de mon ancien personnage, j'ai mis beaucoup de temps à la rédiger (plus de deux mois) afin d'écrire une histoire évolutive sur près de 36 pages. Bon courage pour tout lire  :D

 
Présentation Rp Jordan Clinton
 Partie Irl
 Prénom : Anthony
 Âge : 20 ans
 Heure de jeu sur Arma 3 : 4141 heures
 Partie Rp
 Identité : Jordan Clinton
 Date de naissance : 17/02/82
 Histoire :
 Partie 1 : Le passé de Jordan

 Bonjour, bonsoir, je me nomme Jordan Clinton, à l’heure où je vous parle je suis poursuivie par une grande partie des pays de ce monde. Pour que vous compreniez ce qui m’arrive aujourd’hui, laissez-moi vous raconter mon histoire :
 Je suis né le 17 février 1978 en arizona dans une famille bourgeoise, d’un père militaire et d’une mère chef d’une entreprise. Je fus envoyé en école militaire dès l’âge de mes 15 ans et je rentra dans la légion étrangère française à l’âge de mes 19 ans. Je passa près de 10 ans de service au sein de la légion avant de recevoir un coup à la tempe qui m’envoya dans un coma de 6 mois m’obligeant à quitter les armées pendant une période et retourné au Etats-Unis. A l’âge de mes 30 ans, je fus repris dans l’armée au sein d’une force opérationnel créer par les soins de l’OTAN et d’autres pays en tant que général. 2 ans après, la force opérationnel “ Régiment Scorpio “ s'était rendu coupable de crime de guerre et de terrorisme et fut traqué au quatre coins du monde. Le général Clinton et son camarade de bataille le général Stark avaient entrepris de rester au sein du Régiment afin de le rendre comme une force indépendante et recruta de vaillants membres afin de grossir les rangs du groupe. Le régiment s’installa d’abord sur Altis avant d’être délogé par les gouvernements instables sur cette île, puis il y a eu Isla Duala sous le gouvernement français. Isla Duala était une bien belle ile, les affaires tournaient bien, nous étions riches et le gouvernement ne nous posaient pas plus de problème que ça mais évidemment, cela n’a point duré. Nous avions reçus chez nous les gendarmes ou les forces armées et par impatience, nous avons engagé une bataille que nous perdions suite à un équipement de mauvaise qualité et la fourberie de se dit gouvernement. Quand le régiment partit de l’île, j’ai volé les fonds du régiment, près de 60 millions d’euros disparu du jour au lendemain. Evidemment, si le groupe l'apprenait j’étais sûr d’y laisser la peau, alors pour éviter une telle chose j’entrepris de mettre en scène ma propre mort dans le but d’échapper au régiment et m’enfuir avec l’argent récupéré. Je trouve par chance une personne me ressemblant comme deux gouttes d’eau, grâce à l’argent, je me permis de lui faire une opération afin de lui modifié ses cordes vocales afin de les rendres plus grave et permettre de masquer mon identité. Je lui apprenais mes gestuelles habituelles et lui causait par la même occasion une tumeur au cerveau afin de mourir dans une certaine période. Une fois cela terminé, je l'envoyer rejoindre le régiment sur Altis et je partis commencé ma nouvelle vie avec ma nouvelle fortune. Voilà, vous connaissez le pourquoi du comment de ma poursuite et de ma fuite. J’avais 35 ans.
 
Partie 2 : La disparition de Jordan (point de vue du FBI)
 6 mois plus tard
 Bonjour à vous, messieurs, mesdames, je me présente, je suis l’inspecteur Hudson du FBI, j’étais infiltré au sein du Régiment Scorpio afin d’éclaircir l’affaire sur Jordan Clinton, je connaissais Jordan par le biais de notre période à la Légion et je n’aurais jamais cru qu’il aurait été capable de commettre de telles actes. Aujourd’hui je vous parle de l’île de Florida Keys où Jordan Clinton a pu s’y installer récemment. D’après les éléments récupérer au sein de l’enquête sur Florida Keys, nous savons que Jordan y avait établi une entreprise d’armement comme nous le prouvent ces photos :
 Ici devant son entreprise
 Image
 Ici nous voyons l’un de ses entrepôts saisis au cours de l’enquête
 Image

Nous avons pu retrouvé au sein de ce même entrepôt du matériel de guerre et d’éventuelles explosifs
 Image
 Image
 Image
 Grâce à cela nous avons pu remonté sa piste jusqu’à son domicile
 Image
 Mais comme nous le pensions il était au courant de notre intervention et nous avait déjà filé entre les doigts. La dernière photo a été prise par l’un de ses voisins qui l’avait emmené à l’aéroport. Nous le voyons en présence d’un chef de la force rebelle irakienne basé au Moyen-Orient. D’après des sources sûres, Jordan et lui étaient en relation depuis longtemps. Fin de l’interview.
 Image
2 ans après la disparition de Jordan sur Isla Duala
 Bonjour à tous, je suis l’inspecteur Hudson, chargé de l’enquête Clinton. Je vous avaient communiqué il y a un an et demi les résultats de l’enquête sur l’affaire Clinton sur Florida Keys. Aujourd’hui, nous allons vous communiqués l’enquête qui a été réalisé en afghanistan sur l’affaire Clinton, comme vous le savez, il y a un an et demi, nous avons trouvé une piste sur la présence de Monsieur Clinton sur Florida Keys et après l’intervention de nos troupes, nous l’avons perdu avec comme dernière trace son envol avec les forces rebelles irakiennes. Un an et demi se sont écoulées et nous avions malheuresement perdu sa trace pour de bon ou du moins c’est ce qu’on pensait. Il y a maintenant deux semaines aujourd’hui qu’on déplore l’échec de l’opération “ Hawkeye “ qui avait pour but de ravitailler en armement les aéronefs américains stationnés en Afghanistan et détruire la base principal des rebelles. Dans cette opération, un objectif capital devait absolument être accompli, un convoi de munitions lourdes entreposés dans plusieurs camions sur plusieurs convois qui auraient dû servir au ravitaillement des aéronefs basés en Afghanistan pour une bataille qui aurait été décisive sur les forces rebelles irakiennes stationnés en Afghanistan. Malheureusement, les convois ont tous été attaqués et détruits, lors de l’un de ses raids, nous avons appris que Monsieur Clinton en avait fait parti et donc complice de ce qui s’est passé. Nous avons pu recueillir une photo du convoi grâce au drone en soutien :
 Image
 Suite à cela, nous avons pu localisé une base où il y avait la présence de Monsieur Clinton et de ses compères :
 Image
 Mais sans succès, nous avons pu récupérer des preuves comme quoi il y était basé et d’ailleurs nous avons pu récupérer une photo de lui prouvant son intervention sur l’attaque des convois de l’opération Hawkeye :
 Image
 Malheureusement, nous avons encore perdu sa piste mais nous ferons notre nécessaire pour stopper cette individu. Fin de l’interview.
 
6 ans après la disparition de Jordan sur Isla Duala
 Bonjour à tous, encore merci de votre présence, je suis l’inspecteur Edwins chargé de l’affaire Clinton, je suis au regret de vous annoncer le décès de l’inspecteur Gordon Hudson, l’inspecteur Hudson est mort dans l’exercice de ses fonctions et par ailleurs avec lui, les dernières preuves pouvant remontés à Monsieur Clinton. Dans le cas où l’affaire n’avance plus, nous sommes contraints malheureusement de fermer l’enquête, son dossier sera inscrit dans nos donnés en cas d’une possible réouverture. Par ailleurs, nous avons vu un étrange mouvement du Régiment Scorpio nous laissant penser qu’ils savent quelque chose mais nous ne sommes pas sûr. Fin de l’interview.
 
Partie 3 : La disparition de Jordan (point de vue de Jordan)
 6 mois après la disparition de Jordan
 Suite à mon coup de maître sur Isla pour m’enfuir avec l’argent du RS, je partis m'installer sur Florida Keys pour y faire ma petite vie avec mon argent. Une fois arrivé, j’ai acheté une grande maison, plusieurs voitures luxueuses et surtout une boutique pour la vente d’armes de tous calibres. J’étais comme un roi, mais, il y a eu un problème. Le FBI s’est intéressé à moi ou du moins de ma fausse identité qui était beaucoup trop grillé ( en même temps quel idée j’ai eu de prendre le nom d’un flic ) et m’ont retrouvés assez facilement. Un beau matin, mon vieil ami irakien du nom de Rachid me recontacte en me disant que les flics allaient se pointer devant ma porte, je me suis dit qu’il fallait partir au plus vite alors je me suis tiré en le re-contactant pour aller me récupérer sur l’aéroport en bout de piste, histoire que je me casse fissa. Avant de partir, je me suis intéressé aux types du FBI savoir qui ils avaient envoyés pour me faire honneur et là, j’ai était pris de stupéfaction, ils ont envoyés le type qu’il ne fallait pas j’ai nommé : l’inspecteur Gordon Hudson. Je connaissais ce type car il était dans la légion avec moi avant de partir pour les services secrets des Etats Unis, un type cool, assez malin et plutôt balèze mais cela reste toujours au même point, cette enculé a osé saisir mes propriétés, mes bagnoles et mes flingues. Enfin bref, je me suis tiré de cette merde, j’ai gardé quelques photos de souvenir :
 Image
 Quelques unes de mes bagnoles
 Image
 Un client heureux
 Image
 Des contacts du Moyen-Orient
 Image
 
2 ans après la disparition de Jordan
 Je savais que Rachid me demanderait quelque chose en échange et j’ai vite compris ce qu’il l’intéressait dans tout ce que j’avais à lui proposé : de l’armement de fabrication Stark Industries. Je savais que j’en avais piqué à Sprit mais j’en avais pas des masses alors je lui ai tout filés et quelques bricoles dont un char américain. Il était aux anges mais il m’a demandé un service en échange d’un bon compromis, un truc de dingue qui aurait fait bander un émasculé, il m’a proposé de me battre au côté des forces rebelles irakiennes contre les américains en Afghanistan. J’ai pas pu refusé une telle offre, je savais qu’il y aurait des choses à récupérer et que je risquerai de gagner gros en revendant les trouvailles sur le champs de batailles. Les premiers mois ont été difficiles car les rebelles ne pouvaient accepter la présence d’un américain en leur groupe mais après plusieurs combats à leurs côtés, ils ont finis par m’accepter. La première année était courte et peu intéressante et dès le début de la deuxième je savais que les choses allaient être plus drôles, les américains ont lancés de multiples assauts sur les éventuelles avants-postes rebelles établis lors des quelconques batailles que nous menions au cours de cette guerre. 2 mois après, nous avions récupérer des informations intéressantes sur une opération décisive permettant de mettre fin à la résistance des rebelles dans la région avec pour nom “ Hawkeye “. Cette opération aurait eu pour but d'envoyer des avions de type Warthog sur notre principal base afin d’éradiquer la menace, la première étape était une mission de ravitaillement en carburant et en armement, la seconde étape aurait été de bombarder la base et la dernière aurait été de finir ce qui était encore debout afin de ne laisser aucun témoin. Nous avons pu la déjouer sur tous les fronts et détruire les multiples convois qui se trouvaient sur nos terres. Mais je me suis fait avoir, les américains avaient un infiltré chez nous et leur a balancé mon identité. La CIA et l’US Army ont menés une opération afin de me chopper et me reconduire à la frontière pour m’exporter aux Etats-Unis afin de me juger, mais Rachid a trouvé un moyen pour me sauver la mise. Grâce à l’opération que nous avions grandement menés à bien, nous décidions avec Rachid de lancer un ultime assaut sur la base des américains dans notre région et de la récupérer. L’opération fût un succès et une véritable boucherie, nous avions butés tous le monde et grâce à mon génie, nous avions pu garder intact les relais informatiques afin de récupérer les éventuelles informations et, par chance, ont tomba sur la plus belle des informations : les américains avaient perdu et devaient partir sur ordre du président américain. C’était le plus beau moment que je vivais et Rachid me chopa par la manche et me sorti : << C’est bien mon gars, grâce à toi on a gagné la guerre, demande moi tout ce que tu veux et je te le donnerai >>. Je lui demanda un avion, des armes, une trentaine d’hommes et surtout la chose la plus importante : le fric que les américains ont laissés derrière eux avant de partir. Ces fumiers avaient pillés l’or des mines et les lingots que les gens possédaient, un total de 30 millions de dollars. Je partis donc vers ma nouvelle terre avec tous ces avantages en poche vers ma dernière demeure où je suis resté le plus longtemps : l’Australie. Mais avant je dois comme même vous balancés mes plus belles photos :
 Image
 Image
 
 6 ans après la disparition de Jordan
 L’expression du serpent qui se mord la queue n’a jamais pris autant de sens que la situation dans laquelle je me suis mise, lamentable, qui aurait cru qu’à cause du FBI et de leur foutu enquête que le régiment Scorpio me retombe dessus.
Je vous explique, vous allez rire : Après que je sois parti de l’Afghanistan, le FBI a traqué mon avion jusqu’en Australie, suite à cela, j’ai dû me cacher dans un pays que je ne connaissais que de nom et surtout m’installer. Pendant près de 6 mois, j’ai dû changé de domicile toutes les deux semaines afin de ne pas faciliter l’investigation du FBI, je louais des voitures avec un faux compte bancaire, je ne vivais pas aisément mais ça le faisait. Après six mois de cache cache pour éviter de me faire choper, j’ai dû prendre une décision : Me débarrasser de ce foutu agent du FBI et des dossiers me concernant. J’ai dû prendre plusieurs planques différentes avec un délai de 1 mois par planque, 4 au total facilement déplaçable : La première à l’ouest près d’une épave de bateauImage

 La deuxième sur un îlot en dessous de melbourne dans un coin de forêtImage
 La troisième dans la réserve protégé de QueenslandImage
 Et la dernière dans le nordImage

 8 mois après l’Afghanistan, mes mercenaires irakiens arrivèrent sur l’île, je me devais de trouver un endroit adéquate pour y placer mes gars mais toujours et le même problème : le FBI. Alors que je me faisais chier à me creuser la cervelle afin de trouver un compromis pour arranger ma situation, je sentis mon téléphone portable vibré, Rachid qui m'appelais, une longue discussion débuta alors : 
 Rachid : Salut camarade, comment vas-tu ?
 Jordan : Mal mon ami, les américains me traquent.
 Rachid : Ca tombe bien camarade, justement parlons-en, vu que tu nous as sauvés la mise et permis de gagner la guerre, je me suis dit pourquoi pas formé une milice, sa te dit ?
 Jordan : Ramène toi sur l’île, avec plaisir.
 2 semaines après, de multiples avions venaient sur l’île, Rachid m’avaient ramenés près de 1000 combattants, tous neufs. Je fus heureux, enfin la situation allait s’arranger, avec l’argent que je possédais, cela n’avait pas été compliqué de s'approvisionner dans de l’armement et de véhicules de guerres.
 (Jordan et Rachid devant la première base de la Milice Irakienne)Image
 Rachid était une source sûr et un mec de confiance, c’était pas la peine de s’inquiéter concernant ces affaires.
 1 an écoulée après l’Afghanistan, cela faisait quatres mois que Rachid c’était installé, la milice se portait bien, un petit stock d’armes et quelques véhicules, je savais que rien qu’avec le peu que nous possédions, nous pourrions faire de petites choses permettant de se faire de l’argent facilement et de bonne rentabilité. Commença alors la recherche, de la production de drogues (Cocaïne, Héroïne et Méthamphétamine), à la profanation de lieux historiques. Tous les moyens étaient bons, mais les problèmes revenaient vite, le FBI me saoulais, ils avaient envoyé 5 agents spéciaux pour me choper :
 Image
 Je vais balancer tout de suite qui ils étaient et pour certains d’entre eux, comment ils sont morts :
 Le premier, Aaron Smith, la vingtaine, il était pas malin et il a fini par se faire repérer, torturé et exécuté par peloton.Image
 Le deuxième, Joshua Martinez, la trentaine, il était vachement rusé, il a été difficile à coincer, il est mort dans un accident de voiture lors d’une fugue devant mes hommes.Image
 La troisième, Eleanor Walker, aucune idée de son âge, j’ai perdu un homme précieux à mes yeux à cause de cette garce, elle est morte après avoir été violé à mort par mes hommes.
 Image
 Le quatrième, Charlie Brown, un jeunot, il a réussi à amasser suffisamment d’informations sur moi pour réussir à se pointer devant chez moi, dommage que les infos étaient erronées et qu’il est mort criblé de balles.Image
 Et le dernier, tout le monde s’en doute, Gordon Hudson.
 Image
 3 ans après l’Afghanistan, la milice était riche d’équipement en tous genre, des armes à ne plus savoir qu’en foutre, les véhicules pareils, l’argent n’en parlons même pas. Tout se passait si bien, l’île était à nos pieds, 2 agents du FBI avaient été tués, le rêve prenait forme, mais, un agent du FBI tenda une sale embuscade en se faisant passer pour un bon client, Rachid était sur les lieux, la grognasse du FBI allonga Rachid en lui collant une sale cartouche au torse. On la chopa et l’emmena à la base afin d’en savoir plus sur les autres agents, Rachid, quand à lui, fut transporté d’urgence à l'hôpital. Je suis arrivé trop tard, il était déclaré insoignable, la dernière conversation fut d’une telle tristesse que je me mis à pleurer devant mes hommes et les médecins. Une fois décédé, je fis enterré Rachid dans le meilleur cimetière de l’île et dans la meilleur des tombes. Une fois l’enterrement finis, je suis repartis à ma base afin de décider du sort de la responsable. Grâce aux questions qu’on lui avait posé, j’avais réussi à localiser la position du quatrième agents et envoya des hommes à une de mes maisons afin de le descendre. Pour punir la salope qui m’avait emporté mon ami, je la fis violé par mes hommes jusqu’à ce que mort s’en suivent. Je n’étais plus très loin de me débarrasser définitivement du FBI, il fallait impérativement tombés sur Gordon le plus vite possible et s’en débarrasser à tout jamais mais comment ? Je savais qu’il était bon, il arrivait toujours à s’infiltrer dans les endroits les plus difficiles.
 (le cimetière où Rachid a été enterrer)
 Image
 2 mois plus tard, j’avais presque asservi toute l’île, il ne restait que l’armée australienne et quelques policiers encore non corrompue, tout était bien, la mort de Rachid avait déstabilisé une grande partie des troupes mais nous avons dû faire avec. Alors que j’étais chez moi en fumant un bon cigare et buvant un bon whisky, mon téléphone sonna, un de mes contacts essayait de me joindre absolument, je me souviens encore de notre discussion :
 Karim : Allo Jordan, c’est la merde, tu te souviens du groupe que tu m’as demandé de surveiller, le Régiment Scorpion.
 Jordan : Déjà Karim, première chose, ce n’est pas Jordan mais K9, t’as envie que je me fasse choper ou quoi ? Deuxièmement, ce n’est pas Régiment Scorpion mais Scorpio, et oui, qu’est-ce qui se passe ?
 Karim : Désolé K9, les Scorpios bougent bizarrement en ce moment, je pense qu’ils se doutent de quelque chose.
 Jordan : Et qu’est-ce qui te fait penser qu’ils se doutent de quelque chose ?
 Karim : Ils sont retournés sur Isla Duala afin de connaître la position de ta tombe car le FBI a laissé volontairement fuité des infos sur ta soi-disante mort et de c'que t’es devenu.
 Merde, ah les enculés, je savais que ses putes allaient tout tentés mais de là à laisser des infos à découvert. Je me devais d’effacer les preuves et retournez sur Isla.
 Une fois arrivé sur Isla, je n’aurai jamais cru un voir un tel spectacle, j’avais pu comprendre comme quoi la France avait abandonné une de ces colonies mais de là à dévasté toute l’île. Plus rien qui tenait debout, quelques bâtiments restaient pour servir de vestiges du passé, je ne devais pas perdre du temps, en 4 ans en Australie, j’avais pu accumulé plus de 30000 combattants, alors n’en parlons même pas du RS, j’avais emporté beaucoup de combattants au cas où il devait arrivé quelque chose. Je fus si heureux quand j’ai pu voir que personne n’était venu avant moi sur ma tombe, nous avons pu la profané et détruit tout ce qui se trouvait autour. Nous n’avions eu aucun de mal à entré et à sortir de l’île, avec le matos et la tombe.
 (mon retour sur Isla après 5 ans)
 Image
 (petites photos de la milice sur le lieux de ma tombe)
 Image
 Image
 Image
 Image
 Cela faisait maintenant 6 ans jour pour jour que j’avais disparu d’Isla Duala, je venais enfin d’avoir une piste sur l’inspecteur Hudson, nous l’avons trouvé dans un bar prêt à rentrer pour demander plus d’unité afin de me capturer, avec lui, toutes les infos que les agents avaient récoltés pendant leur séjour. Nous avons fait en sort qu’il soit arrêté par les forces de l’ordre corrompues afin de masquer au maximum les preuves de son arrestation. Tout se déroulait comme je le souhaitais, le FBI abandonné leurs recherches me concernant, le pays se pliait à ma dictature, j’étais riche et puissant, j’avais réussi mon rêve, une victoire totale. Néanmoins, quelque chose n’allait pas, l’inspecteur Hudson semblait très calme lors des tortures et a rigolé juste avant de mourir, comme ci il avait prévu quelque chose contre moi. Revenons maintenant à aujourd’hui, je suis actuellement chez moi à écrire ces mots car le Régiment Scorpio demeure devant chez moi. Ils m’ont trouvés et je pense que c’est le début de la fin. J’aurai apprécier cette vie pénard que j’aurais mené en Australie mais toute chose à une fin.
 
Partie 4 : Retour de la RS et de sa perte
 2 ans après le débarquement du RS sur Australia
 Avant de raconter ce que je vis en ce moment, faisons un bon de deux ans en arrière : Après m’être fait alpaguer par le Régiment Scorpio avec comme guise de salutation un coup de crosse dans la gueule, je me suis dit que c’était fini, il était au courant de tout et qu’est-ce qu’il va se passer ? Suite au coup de crosse, je me suis évanoui, je me suis réveillé et rendormie à plusieurs reprise, la première fois dans le coffre d’une voiture, j’ai compris à ce moment là que ce n’était qu’une escouade composé de très peu d’hommes et que le général n’était pas présent, la deuxième fois dans un avion, je me doutais qu’on se rendait à la base mère sur Taunus et la troisième fois, sur une chaise devant deux lieutenants du RS. Je savais pertinemment ce qui allait se passait : le général entre dans la pièce, il me fait torturé et recueille les infos qui lui sont utiles, le général me flingue, fin de l’histoire et on peut dormir tranquille. A ma plus grande des surprises, le général entre en pleurant de joie en me retrouvant et souhaite me ré-intégré au RS, je ne comprenais pas, il demanda à ses lieutenants de sortir avec moi et juste avant de sortir à mon tour, il me glissa à l’oreille ces mots << Je sais que c’est toi qui m’as piqué ma fortune sur Isla Duala mais au lieu de te tuer, car je te garde comme un ami, tu vas remboursé en servant au sein du RS et ce, sous ma contrainte>>. Bref, encore un petit coup sympa de sa part, avec le RS, on partit sur plusieurs îles, Kerama, Tembelan et Metropolis sous le gouvernement de Paradise. Au début, on se faisait marcher dessus, mais très vite, on est devenu la plus grande puissance de l’île, c’était un très gros délire, du matos à foison, des bagnoles, un marché quasi inépuisable et des forces d’oppositions capables de nous tenir têtes. C’était incroyable, pour vous faire une idée, je vous montre quelques photos :
 Ma première voiture de collection
 Image



 Mes véhicules de travaux
 Image
 Ma ferrari
 Image
 Un de mes jobs civil : Dépanneur
 Image
 Mes enfants de la RS
 Image
 Petite photo de famille
 Image
 L’un des nombreux trophées de nos batailles
 Image



 Notre fierté économique
 Image
 Mes véhicules pour ma retraite bien mérité
 Image
 Image
 
1 an après Metropolis sous le gouvernement de Paradise
 Je vous assure que la retraite c’est quelque chose de formidable, mais bon il n’y avait rien à faire, les scorpios étaient plus ou moins à la retraite mais je me suis dis qu’un petit retour sur une île ne me me-contenterais pas, grossière erreur. Nous avions choisi de retourné sur Altis, sous le gouvernement de Tirna, une île où le chaos régnait plus ou moins, d’un côté les français et de l’autre, les russes. On s’est installé côté français, mon camarade Robert et moi-même avions tous les deux les commandes du RS en attendant le retour de Stark, mais une certaine animosité est né entre moi et mes hommes à cause de l’influence de Robert. J’ai préféré laisser couler l’affaire et continuer mes activités, quelques uns me suivais et c’était amplement suffisant. Un jour, notre bon général est revenu pour récupérer ce qui lui était de droit, mais comme je m’en doutais, Robert ne voulais pas céder sa fonction et fût renvoyé du RS, en emportant quelques uns de nos hommes. On savait avec Sprit que l’histoire ne s'arrêtera pas en renvoyant Robert, mais qu’une vengeance en notre encontre serait planifié, une nuit, au cours de laquelle nous faisions notre production de cocaïne, nous avons eu la visite de Robert mais, avec d’autres personnes bien armés.
 L’histoire avec Robert n’a pas duré très longtemps, le pire était à venir, notre installation a été chaotique et nous avons finalement échoué à cause de distorsion dans le Régiment. Je vous explique : nous avons eu un différent avec un groupe rebelle qui nous avaient confondus avec l’armée russe et descendus plusieurs de nos gars. Cela a porté confusion et plusieurs de nos hommes ont menés une opération sur deux de leurs membres, les deux personnes en question ont été torturés et exécutés et des de nos gars, qui n'appréciais pas les nouveaux, nous ont balancés. Un jour, ce fameux groupe a décidé de frapper fort et massacra toute notre équipe. Ce jour signa la fin du Régiment Scorpio. Les rares survivants à ma connaissance sont les traîtres qui ont pu s’en tirer facilement et moi-même car je n’étais présent ce jour. Je n’ai retrouvé aucune dépouille mais j’ai pu confirmer la mort de tout le Régiment sauf celle de Stark. Maintenant, je me retrouve avec plus grand chose, ma fortune a fortement diminué, il ne me reste plus qu’une poignée d’hommes et je n’ai plus aucun objectif. Bref, je vais me refaire et enfin prendre ma retraite.
 
 Partie 5 : La fin de Jordan Clinton
 Chapitre 1 : Lingor
 Quand je regarde aujourd’hui où j’en suis dans mon histoire, je me souviens d’avoir omis une chose importante, je n’ai jamais parlé de ce qu’il y a eu avant le RS. J’ai fondé une famille, certes sans femme mais juste avec de la conviction, de l’argent et de bons rapports avec mes amis du CSAT. J’ai fondé une petite famille d’orphelins, par la suite, certains d’entre eux voulaient porter mon nom, l’orphelinat Clinton Families était né. L’orphelinat est basé sur Lingor, à proximité d’un Régiment du CSAT afin d’assurer sa protection. Grâce à mes activités, j’ai pu maintenir l’île de Lingor et l’orphelinat tout au long de ma vie, mais vu que j’étais recherché, il m’était impossible de venir. Ce n’est qu’aujourd’hui que je peux enfin revenir sur Lingor, à ma plus grande surprise, l’île était plus paisible que jamais, le CSAT a rendu cette île meilleure qu’auparavant. L’orphelinat était toujours debout et ma petite famille avait bien grandi, je me dis qu’enfin ma retraite est là, que je vais pouvoir me reposer.
 Les personnes qui composaient cette famille n’était pas tous des enfants, certains sont devenues adultes et d’autres l’étaient déjà, je compte au total 9 fils et 7 filles qui ont choisis de porter mon nom. Tous avaient à peu près la même tranche d’âge mais n’avaient pas tous la même nationalité, chez les garçons, il y a Lewis, William, Bryan, Boris, Jérôme, Abdel, Joshua, Igor et Gabriel, chez les filles, il y a Louna, Typhenn, Johanna, Habla, Ilonna, Sofia et Noémie. Quelques photos s’impose :
 De gauche à droite : Lewis, William, Bryan, Boris, Jordan, Jérôme, Abdel, Joshua et Igor.
 Image
 De gauche à droite : Louna, Typhenn et Johanna
 Image
 Tout le monde ne pouvait apparaître sur la photo, quatre des filles étaient partis étudier à l’étranger et Gabriel est malheureusement décédé à cause d’une chute qui lui a été fatale. Ils ont tous un emploi et partage le même rêve que moi, quatre de mes fils, Lewis, William, Bryan et Boris ont rejoints le régiment du CSAT sur Lingor, Jérôme est devenu routier, Abdel travaille en logistique, Joshua et Igor sont toujours en étude dans leur école et concernant les filles, elles bossent à l’orphelinat.
 De gauche à droite : Lewis, William, Jordan, Bryan et Boris
 Image
 Jérôme et Jordan
 Image






 J’ai comme même une sacrée classe avec cette bagnole
 Image
 Malheureusement, à cause de mes activités, je ne pouvais pas gérer l’orphelinat, j’ai dû laisser cette place à l’un de mes amis, qui lui aussi a choisi de porter mon nom, j’ai nommé Charles Clinton, il était plus vieux que moi, mais on a toujours eu des sujets de discussion et une vision de la vie qui nous correspondaient.
 Image








 A mon retour, j’ai fait installé devant l’orphelinat un monument aux morts du Régiment Scorpio, afin d’honorer la mémoire de mes gars.
 Image
 Petite photo du bureau administratif du CSAT sur Lingor
 Image
 Chapitre 2 : La dernière création de Jordan et son héritage
 Mes enfants et moi partagions le même rêve, établir une nouvelle armée sur Lingor pour remplacer le départ du CSAT. Le CSAT a dû déplacer son régiment sur une autre terre car leur mission était terminée sur Lingor, il fallait donc les remplacés par une toute nouvelle force nommé F.A.L ( Forces Armées Lingorienne ). 
 Image
 Je décida de prendre le commandement général de cette nouvelle armée en me nommant général des armées Lingorienne, Charles devint le nouveau gouverneur et mes fils Lewis, William, Bryan et Boris prennairent le commandement des divisions de cette armée au poste de général de division malgré leur jeune âge.
 Nous avons durement travaillé afin de permettre à cette île de grandir et d’évoluer, la police Lingorienne est équipé des meilleurs outils que l’on trouvait sur le marché de la défense. Le palais du gouvernement se trouve dans la capitale de Lingor et aussi la plus grande ville, Manuko.
 
Image
 Ce qui fait réellement notre fierté, c’est notre armée et sa composition, les forces armées lingorienne est composé de 5 divisions ayant chacune leurs spécialités : Tiger (infanterie), Arachno (Forces spéciales), Shark (maritime), Mammoth (cavalerie) et Eagle (aviation) et pour chaque division, son général : Lewis Clinton, général de la division Tiger, William Clinton, général de la division Arachno, Bryan Clinton, général de la division Shark, Boris Clinton, général de la division Mammoth et Igor Clinton, général de la division Eagle.


 
Division Tiger

 
Image

 
Division Arachno

 
Image

 
Division Shark

 
Image

 
Division Mammoth

 
Image

 
Division Eagle

 
Image
 Pour la partie économique de notre armée, nous pouvions compter sur l’entreprise dans laquelle j’ai donné tellement d’investissement depuis toute ces années, la Clinton’s Industries. Etant donné ma place, je ne pouvais plus la gérer, je l’ai léguer à mon fils Abdel Clinton pour continuer sur mes pas, mes deux derniers fils ont rejoint l’entreprise, Jérôme en tant que chauffeur poids lourd et Joshua dans la section de recherche.
 
Image

 
Image

 
Image

 
Dernier chapitre : ARPF
 Ma retraite se passait à merveille, je suis riche, je possède une île, j’ai ma propre armée et j’ai ma famille auprès de moi, mais une chose m'empêchait de dormir la nuit, une voix familière hurlait toutes les nuits, cette voix était celle de mon ami Sprit, je me devais de le retrouver et le ramener sur Lingor. Je mis en place tous mes effectifs du renseignement afin de retrouver une piste, une chose retient mon attention, l’île d’Altis sous le gouvernement d’ARPF laisse une courte information sur une possibilité de mon ami. Je fis donc un voyage sur cette terre afin de le retrouver, pour cela, je me renseigna le plus possible et tomba sur son frère, un dénommé Arthur Constantini. Il est dans l’armée et je pris la décision de rejoindre l’armée d’Altis afin de retrouver mon vieil ami.
 Ma préparation dans cette armée fût bien facile, malgré mon vieil âge (53 ans, 40 avec la carte falsifié), j’y ai passé d’excellents moments et j’y ai fait d’incroyables rencontres. Il y avait un sergent un peu casse couilles qui faisait souvent désordre, il avait la fâcheuse tendance de n’en faire qu’à sa tête et craché sur tout ceux qu’il considérait inférieur à lui, son nom Ioann Mérieau, un abruti de première qui voulait pisser le plus haut possible, histoire de prouver à tous le monde qui pissait le plus loin. Depuis le premier jour, je vouais à un certain mépris envers lui, allant jusqu’à me permettre certaines insubordination afin de me venger et venger mes camarades harcelé par sa bêtise. Mes camarades préférés dans cette armée était : le commandant Sacha Dupuis, un mec plein aux as qui se ramène à la base en Lambo (un peu comme moi sur Lingor), le commandant Boby Boys, une personne modeste, ce qui était rare dans cette armée, le lieutenant Alderick Goldstorm, ouvert à toute discussion (même si il est un peu gueulard sur les bords), le major Daniel Jackson, je rigolais beaucoup avec lui, le Major Branislav Blanc, un modèle pour moi, l’adjudant-chef Aziz Skifetch (connu aussi sous le nom d’Aziz Rainbow), un ami de longue date et l’un des rare survivants du RS et le caporal-chef William Austin, un sacré pote et mon équipier préféré. Après une grande période de réussite, je fus promu Caporal et intégra le GCM (Groupement Commando de Montagne). Mes nouvelles missions allaient de la simple reconnaissance à l’élimination, mais je ne peux en dire plus. Quelques photos s’impose :
 
Image

 
Image

 
Image

 
Image

 
Image
 Petite parenthèse : J’avais oublié de me changer et pour éviter me faire engueuler par mon général (juste en dessous), je me suis planqué sur le toit de la guérite.
 
Image

 
Image
 Plusieurs mois après, toujours pas de nouvelles de Sprit, le poids de toute ces années passé dans le mauvais côté marqua son coût dans cette période, je ne gérais plus la pression aussi bien qu’à l’époque, je commençais à entendre des voix et générer des crises de démence, j’aurais dû charger l’un de mes fils sur cette mission et me reposais mais je n’en ai fait qu’à ma tête. J’ai décidé d’écrire une dernière lettre à mes enfants afin de leur dire que je ne pouvais gérer la pression. Voici la lettre en question :
 
Lettre adressée à la famille Clinton
 A mes enfants,

 Bonjour à vous mes petits, j’espère que vous allez bien, pour moi ce n’est plus la grande forme, je ne peux plus gérer mes actes, les démons du passé resurgissent aujourd’hui, les voix dans ma tête me rendent fou et mes crises de démence augmente de jour en jour, pour le moment j’arrive à les cacher mais je ne tiendrais plus longtemps. Je n’ai toujours aucune piste concernant mon ami Sprit et je n’en aurais sûrement jamais. Si il m’arrivait quelque chose ou si je ne vous répond plus, considérez moi comme décédé car j’aurais sûrement mis fin à mes jours ou quelqu’un l’aura fait pour moi. Voici mon testament : je lègue toute ma fortune à ma famille et met la responsabilité du poste de Général des Armées à ma fille Noémie Clinton.

 Charles, occupe toi bien de notre rêve et ne pleure pas sur l’ombre d’un homme malade, je compte sur toi.
 
Jordan.
 Après cette lettre, j’ai décidé de faire sauter la cervelle de ce fumier de Merieau, histoire de partir en beauté. Voilà, c’est la fin de mon histoire, et souvenez-vous, vous n’avez pas fini d’entendre parler de la famille Clinton.
 
FIN
Avatar du membre
par Armée d'Altis
#6265
Bonjour Jordan..enfin...,

Un grand BRAVO qui vient du coeur de l'État-Major de l'armée pour cette histoire !

Le meilleur texte de tout le FORUM sur l'histoire d'un type !
En plus avec des chapitres, des illustrations, de la cohérence, une bonne rédaction c'est excellent !

Bravo j'ai hate de connaitre la suite de la famille Clinton sur ARPF.

Bon jeu & Bonne chance.
François Pignon.
Avatar du membre
par Lewis Clinton
#6322
Armée d'Altis a écrit : sam. 18 janv. 2020 12:39Bonjour Jordan..enfin...,

Un grand BRAVO qui vient du coeur de l'État-Major de l'armée pour cette histoire !

Le meilleur texte de tout le FORUM sur l'histoire d'un type !
En plus avec des chapitres, des illustrations, de la cohérence, une bonne rédaction c'est excellent !

Bravo j'ai hate de connaitre la suite de la famille Clinton sur ARPF.
Bon jeu & Bonne chance.
François Pignon.


Merci à vous tous, les gars de l'ADT, pour ses moments passés dans l'armée. Concernant la suite de l'histoire Clinton, vous en saurez bientôt plus sur le personnage de Lewis.
Bon jeu à vous tous et un gros coeur à vous.
Jordan Clinton.
Avatar du membre
par Lewis Clinton
#6326
Gerald Leménard a écrit : lun. 20 janv. 2020 16:02Super histoire ! 

En revanche essayes d'arreter tes " comme même "... Ca ne se dit et c'est moche, on dit " quand même " :D ! Et tout sera parfait :3 

Encore merci pour cette belle histoire ! 

Salut, pour se qui s'agit de mes comme même, cela fait parti de mon langage familier. Merci

https://lh6.googleusercontent.com/pIgnH_uB2MkxD[…]

Présentation Kurtis Ruskov

Présentation RolePlay   No[…]

Bonjour, Je t'invite à faire ta demande de[…]

Bonjour, Votre demande vient d'être faite, P[…]

Besoin d'Aide ?